Musée de Cruzy - A.C.A.P

Bienvenue sur le Site Officiel

"On a pu d'abord n'y prendre garde, c'était le Midi... on s'imagine que c'est le pays des paroles vaines"
Jean Jaurès , le 29 juin 1907
   
Janvier
  • Commission parlementaire d'enquête sur la crise viticole.
Février
  • Télégramme de Marcellin Albert à Clémenceau. Pas de réponse. La misère s'aggrave : faillites, expropriations, traites impayées, etc....
4.Marcelin-Albert--initiate
Mars
  • Le 11, les "87" du Comité d'Argeliers rencontrent la commission parlementaire à Narbonne. Ils rentrent déçus et prêtent serment de ne pas se séparer tant que la "misère" dure.
  • Le 24, premier meeting à Sallèles d'Aude : 300 personnes. Désormais, chaque dimanche, à Ouveillan, Coursan, Capestang, etc... le nombre des manifestants ne cesse de s'accroître.
Avril
  • Le 21, parution à Capestang, du premier numéro de Tocsin, organe de lutte viticole.
Mai
  • Le 5, à Narbonne, 80 000 personnes manifestent. Ferroul, le maire, s'associe au mouvement.
  • Le 12, à Béziers, devant 120 000 personnes, Ferroul préconise la démission des maires et la grève des impôts si des mesures ne sont pas prises au plus tôt.
  • Le 19, à Perpignan, 170 00 manifestants.
  • Le 26, à Carcassonne, 220 00 personnes.
5.Marcelin-Albert-Meeting
Juin
  • Le 2, à Nîmes, 280 000 personnes. Les femmes manifestent en plus grand nombre que d'habitude.
  • Le 9, à Montpellier, 600 000 personnes. Premières échauffourées, le 100ème Régiment d'infanterie se mutine à Narbonne.
  • Le 10, Ferroul démissionne. Lui, Marcellin Albert et le comité d'Argeliers insistent sur la nécessité de rester pacifique.
6.manifestation-MONTPELLIER
  • Le 12, Clémenceau tente d'intimider les élus en demandant aux préfets de refuser les démissions.
  • Le 14, 442 maires démissionnent. Grève fiscale et administrative : phase de désobéissance civile.
  • Le 18, envoi des troupes. De mi-juin au début du mois d'aoüt, les départements de l'Aude, de l'Hérault, du Gard et des Pyrénées Orientales sont occupés par l'armée.
  • Le 19, arrestation de Ferroul. Marcellin Albert a disparu. Création du comité de défense viticoles n°2 à Argeliers par Louis Blanc. Des affiches appellent à la fermeture des ateliers et commerces par solidarité avec les emprisonnés. La sous-préfecture de Narbonne est prise d'assaut. L'intervention des cuirassiers fait un mort et plusieurs blessés sur la place publique.
  • Le 20, à Narbonne c'est la chasse aux suspects. la 1ère section du 139ème R.I. tire sans sommation sur la foule. Bilan : 5 morts une dizaine de blessés. Emeutes à Montpellier, incendie de la préfecture de Perpignan. Le 17ème R.I. d'Agde se mutine, refusant d'intervenir
    Le 21, le parlement vote la confiance à Clémenceau. Les voies ferrées sont coupées à Paulhan pour empêcher le 142ème R.I. de se rendre à Béziers afin de mater la mutinerie.
  • Le 22, à Narbonne, 100 000 personnes assistent aux obsèques des victimes de la fusillade.
  • Le 23, à Paris, Marcellin Albert rencontre Clémenceau qui retourne la situation en abusant de sa naîveté politique. Il lui remet un sauf-conduit et 100 francs pour reprendre le train. cet argent apparaîtra vite comme une preuve de la trahison de Marcellin Albert.
  • Le 26, désavoué par le comité, Marcellin Albert se constitue prisonnier à Montpellier.
  • Le 29, mise en place d'une loi qui interdit le mouillage et le sevrage du vin.
Août
  • Le 2, mise en liberté provisoire de Ferroul, Marcellin Albert et des autres membres du Comité.
  • Le 3, à Narbonne, Ferroul et les autres membres du Comité d'Argeliers sont accueillis triomphalement.
  • Le 4, Marcellin Albert arrive à Argeliers, perçu comme un traître, il échappe de justesse au lynchage.
Septembre
  • Le 22, fondation de la Confédération Générale des Vignerons. Fin de la désobéissance civile et de la période "illégale" de la révolte viticole.

 

LIVRE EN VENTE AU MUSEE :

"carnets de notes inédites d'Antoine Senty"

régisseur à Sériège pendant la grève de 1906

et Augustin Calmette, socialiste révolutionnaire

d'YVON DUPART